Une épreuve en trois parties

, par Isabelle Leite

L’épreuve de langue vivante est obligatoire pour tous les candidats au bac pro, quelle que soit leur spécialité. Il s’agit d’un oral qui se déroule en cours d’année. Objectif : vérifier ses compétences en compréhension de l’écrit, et en expression orale.
Informations générales :
Coefficient : 2
Type d’épreuve : orale, en cours de formation
Langues proposées (à condition qu’elle soit enseignée dans l’établissement du candidat) : allemand, anglais, arabe littéral, arménien, cambodgien, chinois, danois, espagnol, finnois, grec moderne, hébreu moderne, italien, japonais, néerlandais, norvégien, persan, polonais, portugais, russe, suédois, turc, vietnamien.

L’épreuve
L’épreuve se déroule sous la forme d’un oral de 15 minutes sans préparation, en 2ème partie d’année de terminale professionnelle. Elle entend vérifier les compétences de compréhension de l’écrit, d’expression et d’interaction orale du candidat. Elle s’organise en trois temps.

Partie 1

La première partie dure 5 minutes et vise à évaluer la capacité du candidat à prendre la parole de manière continue. Elle s’appuie sur une liste de trois thèmes qui relève soit de projets mis en œuvre par le candidat au cours de sa formation ; de ses expériences professionnelles ou personnelles liées à sa pratique de la langue étrangère concernée ; ou bien de sa culture quotidienne, contemporaine ou patrimoniale du ou des pays où la langue étrangère étudiée est parlée.

Le professeur choisit un des thèmes ou sujets proposés et invite le candidat à s’exprimer. Ce dernier dispose de cinq minutes maximum pour présenter, à l’oral et en langue étrangère, le thème ou le sujet en question. Au cours de cette phase d’expression en continu, le professeur doit laisser le candidat aller au bout de ce qu’il souhaite dire et veiller à ne pas l’interrompre.

Partie 2

La deuxième partie vise à évaluer la capacité du candidat à interagir en langue étrangère. A la suite de la présentation du candidat, le professeur amorce un échange de cinq minutes, en s’appuyant sur sa présentation (questions, explications ou illustrations complémentaires…). L’échange peut ensuite s’ouvrir à d’autres questions. Au cours de cet entretien, le candidat doit faire preuve de son aptitude à s’exprimer et à communiquer spontanément.

Partie 3

La troisième partie vise à évaluer la capacité du candidat à comprendre un document écrit rédigé en langue étrangère. Elle prend appui sur un document inconnu en langue étrangère ne comportant pas plus de 15 lignes et mis à la disposition du candidat par le professeur (publicité, extrait d’article de presse ou d’œuvre littéraire, courrier de nature professionnelle, notice, mode d’emploi, etc.). Il peut être informatif, descriptif, narratif ou argumentatif ; il peut comporter du dialogue.

Le professeur laisse au candidat le temps nécessaire pour prendre connaissance du support. Le professeur pose ensuite, en français, au candidat entre 4 et 6 questions graduées (du général au particulier) visant à vérifier son degré de compréhension. Enfin, le professeur peut éventuellement demander au candidat de lire à haute voix tout ou partie du document.

Voir en ligne : http://www.education.gouv.fr/cid517...

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)